Another Record

Music for sensitive people

Another News avril 2014

Nouvelle sortie pour Another Record, et nouvelle signature, qui ne sera pas inconnue à tous : PARAD.

En effet, PARAD est le nouveau projet de Laurent Paradot, bassiste aussi fou que talentueux de feu-Gâtechien, mais ne cherchez pas les ressemblances !

Et puisque la musique vaut mieux que de longs discours, voici des liens pour une écoute steaming :

- Spotify

- Bandcamp

- Deezer

Vous pourrez retrouver le groupe en concert :
- Jeudi 24 avril : La Nef, Angoulême
- Samedi 26 avril : Le 22, Printemps de Bourges, les Inouïs.

Certains morceaux de ce dernier concert seront diffusés le jeudi 1 mai sur le mouv’ de 15 à 16H.

Comme d’habitude, vous pouvez acheter l’album sur notre page Shop ou sur toutes les plateformes numériques.

Pour toute information sur le bonhomme, n’hésitez pas à suivre ces liens:

Facebook

- Soundcloud

- Bandcamp

- Twitter

PARAD : nouvel album et nouvelle incarnation pour Laurent Paradot, un gars pétri d’autant de paradoxes que de talent. Autrefois punk et virtuose (avec gâtechien), hurleur et mélodiste raffiné, il nous revient aujourd’hui sous une forme qu’on ne reconnait qu’à sa singularité irréductible.

Lui qui prêchait autrefois le yaourt avec vigueur et conviction est devenu un auteur de textes ciselés et soigneux qui évoquent aussi bien la mélancolie d’un Biolay que la timidité d’un Souchon.

Mais il serait trop simple de le voir devenir un nouveau chanteur français. Pas de flonflons patates fayots au menu, cette mue linguistique est aussi stylistique, empruntant sa bande son aussi bien à la pop, qu’au hip hop indé façon why? ou à la mélancolie électronique moderne façon James Blake ou Son Lux.

L’album de PARAD ne saurait toutefois se résumer à un défilé d’influences et forge son propre style, avec du spoken word expressionniste sur un fond grinçant, dynamique et léger à la fois ; un mélodrame moderne et riche visitant toutes les potentialités polysémiques du nom »parad », entre l’attitude du bateleur fier à bras et la prise défensive, avec cette idée, que chaque miette de bonheur est toujours à défendre et à réinventer à la fois.

Dans cette nouvelle aventure, notre homme orchestre préféré, depuis au moins Rémi
Bricka, est entouré de son complice de toujours ou presque Pierre Louis AKA Luis Francesco Arena (avec lequel il joue dans Headcases depuis les années 90), ainsi que de François-Pierre Fol au violoncelle et Norbert Labrousse au clavier (tous 2 membres du Prince Miiaou).

A bientôt !

News mars 2014

Bonjour à vous tous,

Nouvelle boutique Another Record.

La bonne résolution 2014 d’Another Record vient d’être mise en place : nous avons une nouvelle page shop, bien plus lisible et sympathique que la précédente, avec des tarifs spéciaux tee-shirt+ album, des lots d’albums d’artistes ou encore des codes de téléchargement numérique. Mais le mieux, c’est que vous y jetiez un oeil.

Pour fêter ça, Another Record vous propose même 10% de réduction jusqu’à la fin de la semaine !

Cliquez ICI.

Pour les Parisiens et les Nantais, nos albums sont en vente chez Les Boutiques Sonores (vinyles de Misophone, Bajram Bili et Babe/Archipel) ou Mélomane (vinyles d’Odran Trümmel, de Bajram Bili et de Babe/Archipel + cd de Misophone).

THE WEDDING SOUNDTRACK,

« Let’s not talk about the past » des The wedding soundtrack suit son petit bonhomme de chemin, accueillant à son passage des critiques dithyrambiques:

« ENORME. » (à découvrir absolument)

« un bel assemblage de beauté et de simplicité » « les chansons n’ont jamais été aussi belles. » (Benzine)

« un ensemble à fière allure, aussi dégingandé qu’élégant, et un impeccable rendu. » (Muzzart)

« il est de ces albums qui semblent avoir traversé le temps à peine sortis, et qui s’inscrivent donc dans la durée sans aucune difficulté. Rafraîchissant sans être naïf, léger sans être niais, enjoué sans être simplet, cet opus nous plaît. Bigrement. » (No dress code)

« Entre mélancolie, morosité, poussées d’optimisme et envolées de liesse, « Let’s Not Talk About The Past » fonce droit à l’essentiel et nous présente une douzaine de titres qui va directement au but, des titres taillés sur mesure entre trois et quatre minutes » (Zicazic)

Pour le découvrir en streaming : Deezer
Spotify
Bandcamp

Pour toute information sur le groupe, n’hésitez pas à vous rendre sur sa page Facebook.

MISOPHONE

Le nouvel album de Misophone, « Lost at Sea » recueille lui-aussi actuellement de très beaux retours critiques. Il a même été diffusé sur l’émission de France Culture « label pop ».

« Ce neuvième album est une suite de douze chansons oscillant entre navigations dans une mer d’huile mais recouverte de brouillard, et une plus déchainée mais inoffensive, par d’attraction naturel donnant des sensations aussi fortes que inoffensives. » (à découvrir absolument)

« Lost At Sea vient compléter de la plus belle des façons une discographie déjà ample et passionnante »…. (Benzine)

« Un album sublime. Peut-être leur meilleur à ce jour » (subjectiven- webzine néerlandais)

« il est question ici de pop et folk-songs légères et entrainantes qui évoquent autant une certaine idée du Far West que les vieux films des années 50 mais également l’univers rocailleux d’un Tom Waits ou celui plus sombre de Eels. » (hop-blog)

« (chez Misophone) le fidèle compagnon est toujours la musique, la seule chose capable d’exorciser les ombres du coeur … la bande sons des limbes entre hier et aujourd’hui » (ondarock- webzine italien)

« De paroles soignées en arrangements fouillés, mais toujours sans s’en donner l’air et en gardant une apparence faussement détachée, Misophone a construit son nouvel effort dans une direction tellement improbable qu’elle en devient pratiquement naturelle et c’est sans franchement à avoir à prier leur public que les deux protagonistes l’entrainent dans des morceaux comme « Quiet Lies », « What Will Become Of Us All? », « Relax » ou « Sun Is Gone » auxquels on ne parvient jamais à attacher définitivement une référence, que ce soit en matière de style ou encore d’époque. » (Zicazic)

« Avec ce nouvel album, ce groupe à l’imaginaire débordant livre 12 titres pop inventifs aux influences variées. » (Muzzart)

Vous pouvez l’écouter en streaming ici : Spotify
Deezer
Bandcamp Merci pour le soutien,

ANOTHER RECORD

Liens: Site officiel /Facebook / Bandcamp / Twitter / Soundcloud / Youtube

News février 2014

Bonjour à vous,

Du nouveau sur Another Record : WIMP.

C’est aujourd’hui lundi 27 janvier que sort l’album « Propergols » du groupe WIMP.
Il est d’ores et déjà en vente sur notre page Shop, sur toutes les plateformes de téléchargement (itunes, Amazon …) et sur notre Bandcamp.

Pour le découvrir en streaming : Bandcamp

et bientôt sur Spotify ou Deezer.

Pour toute information sur le groupe, n’hésitez pas à vous rendre sur sa page Facebook.

 »Wimp » : jusqu’ici ça pouvait signifier «mauviette» (oui, vous non plus n’aviez plus entendu cette injure depuis la VF de Retour vers le futur), un paradigme informatique, et bien évidemment désigner des particules hypothétiques en physique des particules (merci wikipédia).

Mais comme c’était trop facile, maintenant c’est aussi un groupe de pop cintrée et néanmoins rennais, adepte du psychédélisme déliquescent de Deerhoof comme de celui plus vintage des sitars 60′s. En associant à ce goût consommé pour les idées les plus barrées à des mélodies pop soignées et une énergie diablement rock’n roll, Wimp fait des étincelles. Un peu comme si des Beatles restés perchés à Katmandou rencontraient les Pixies dans le ciel, avec des diamants.

En maltraitant leurs guitares acoustiques et électriques, leurs claviers, des percus diverses dont une chaise mais aussi une flûte à coulisse et une boîte à « meuh », les 4 musiciens de Wimp ont enregistré les résidus de leurs divagations stellaires et masterisé le tout avec l’aide de David Odlum aux studios Black Box. En résulte  »Propergols », un premier album plus que prometteur qui réjouira aussi bien les amateurs de sonorités sixties que nineties, de guitares tordues et de chants aériens.

A bientôt !

News Janvier 2014

C’est l’heure des bilans 2013 et des bonnes résolutions.

Voici un point sur la suite des activités du label et des groupes, ainsi qu’un petit rappel des activités 2013 de la team Another Record avec dans le désordre, 5 sorties d’album dont 3 vinyles, 6 groupes défendus becs et ongles, de belles tournées et concerts, de toutes aussi belles rencontres sur les stands des festivals ou ailleurs, un graphiste officiel pour le label (Bienvenue à Julien ) …

Voici aussi un lien vers le Top Album des groupes (ou anciens groupes) Another .

Avant de poursuivre, nous tenions à vous remercier pour votre soutien, car sans vos achats, vos chroniques, vos « bouches à oreilles », et tout simplement votre intérêt, nous ne serions plus là.

 

1° 2013

 

Split EP de BABE et ARCHIPEL

« C’est une troupe joyeuse et nomade qui peuple les Atlas Mountains de Fránçois. La preuve avec ce mini-album partagé entre Archipel de Saintes et Babe de Glasgow, deux excroissances voluptueuses de ce groupe illimité. »
(Les Inrockuptibles)

POUR ECOUTER : http://anotherrecord.bandcamp.com/album/archipel-babe-split-ep

 

SATELLITE JOCKEY

« Satellite Jockey prend l’auditeur par la main et de titre en titre, lui fait traverser de multiples ambiances aussi surprenantes qu’attachantes. »
(Magic)

POUR ECOUTER : http://anotherrecord.bandcamp.com/album/stars-2

 

BAJRAM BILI

« mélange de rigueur métronomique et de divagations méditatives, « Sequenced fog » évoque la conduite en zig-zag, pompette, sur une autoroute de mercure. Very good trip. 4/5″
(Les inrockuptibles)

POUR ECOUTER : http://anotherrecord.bandcamp.com/album/sequenced-fog

 

THE WEDDING SOUNDTRACK

« On a tout à gagner à écouter le dernier The Wedding Soundtrack, se remémorer la folie du passé et jouir de la beauté du présent. »
(Benzine)

POUR ECOUTER : http://anotherrecord.bandcamp.com/album/lets-not-talk-about-the-past

 

MISOPHONE

« Comme toujours avec Misophone, une certaine ouverture d’esprit est préférable pour vraiment apprécier « Lost At Sea », mais une fois entré dans le concept, c’est tout simplement irrésistible ! »
(Zicazine)

POUR ECOUTER : http://anotherrecord.bandcamp.com/album/lost-at-sea

 

2° début 2014

 

27 janvier : WIMP

Premier album du groupe rennais Wimp, Propergols offre une musique entre pop géométrique, noise ahurie et psychédélisme neurasthénique (pour le dire simplement).

POUR ECOUTER : https://soundcloud.com/another-record

 

Mars : PARADE

Retour du fils prodigue. Une bonne dizaine d’années après le premier album de Gâtechien sur Another Record, Laurent nous revient avec un projet bien différent. Le seul point commun entre Gâtechien et Parade est l’absolue sincérité du projet . Plus d’infos bientôt.

 

3° Et pendant ce temps-là

 

Odran Trümmel est en train de finaliser un nouvel album. On murmure qu’il s’est assagi, qu’on y retrouve plus de cordes et d’acoustique.

The Keys vient de finaliser son nouvel album, qui ne devrait pas tarder à sortir.

Luc enregistre un nouvel album, avec des titres en français dont un (Le Voyeur) a été repris par François and the atlas mountains .

Babe sortira son premier album sur le label anglais Moshi Moshi Record (Bloc Party, Au revoir Simone…) en mars. Une nouvelle chanson est en écoute ici.

Bajram Bili va rentrer en studio pour enregistrer son premier album, dont il a pu jouer quelques morceaux lors de ses concerts au Point Ephèmère, aux Rockomotives ou encore au festival « Musiques Volantes ».

François and the atlas mountains sortira son nouvel album « Piano Ombre » en mars chez Domino Records. Un morceau est en écoute ici.

Bonnes écoutes

A bientôt,

 

News décembre 2013

Bonjour à vous tous,

Avant de vous présenter le nouvel album de Misophone, un petit cadeau :

la compilation Another Record 2013 en téléchargement gratuit sur cette page Bandcamp jusqu’au 15 décembre !

N’hésitez pas à diffuser le lien.

MISOPHONE

Le nouvel album de Misophone, « Lost at Sea » vient de sortir officiellement.
Grâce à la campagne de crowdfunding gérée par microcultures et aux généreux contributeurs que nous remercions à nouveau, le disque sera disponible en vinyle blanc (fin janvier), cd digisleeve (dans 10 jours) et bien entendu en numérique.

Toute commande physique sera accompagnée dans la limite du stock (98 exemplaires) d’une édition numérotée d’un disque de chansons inédites du groupe, intitulé « Dust in the corners ».

Pour toute commande, rendez-vous sur notre page Shop, sur notre Bandcamp, ou n’importe quelle plateforme numérique (itunes…)

Vous pouvez l’écouter en streaming ici : Spotify
Deezer
Bandcamp
Soundcloud

Misophone en est à sa onzième année d’existence et a donc eu le temps d’amasser des centaines de chansons à destination des oreilles de bonne volonté et de bon goût. Reconnus un peu partout dans le monde, ils publient leurs albums sur le très réputé label suédois Kning disk (Anna von Hausswolff, Ebbot Lundberg, Small Feet…) le label japonais Lirico et en est à sa troisième production sur Another Record.
« Lost at sea » est donc le 9e album officiel de Misophone.

Par le passé, on les a comparés à Tom Waits, Daniel Johnston, A Hawk And A Hacksaw ou Neutral Milk Hotel. Même si cet album évoque, à nouveau, l’atmosphère poussiéreuse et pétaradante de leurs précédents efforts, le mellotron de carousel et les paroles obliques touchent à une fibre de songwriting plus fine.

Les albums précédents de Misophone sonnaient comme des 78 tours poussiéreux dégotés dans des greniers : celui-ci sonne comme une collision entre Nuggets psych, John Jacob Niles et un tribute band hongrois des Beatles.
Certaines des chansons sont hantées par des samples des années 50 et 60 faits maisons, dont les meilleurs sont recueillies par Phil Nohl sur The playdium. Ces curiosités instrumentales marchent comme des interludes au milieu des constructions pop rutilantes qui rendent cet album encore plus accessible.

Avec n’importe quel album de Misophone la clé est de s’attendre à l’inattendu et « Lost at sea » ne dérogera pas à la règle.

Faites un petit pas dans leur monde… et bientôt tout prendra sens.

A bientôt, ANOTHER RECORD

Liens Another Record :

Site officiel /Facebook / Bandcamp / Twitter / Soundcloud / Youtube

The Wedding Soundtrack nouvel album !

LET’S NOT TALK ABOUT THE PAST

Another Record a le plaisir de vous annoncer la sortie du nouvel album de THE WEDDING SOUNDTRACK, « Let’s not talk about the past », plus de quatre ans après « Nananaro ».

A nos yeux le plus bel album du groupe, étoffé de nombreux beaux arrangements, de mélodies sublimes et de textes qui ne le sont pas moins, il est d’ores et déjà en vente notre page Shop, sur toutes les plateformes de téléchargement et sur notre Bandcamp.

Pour le découvrir en streaming : Deezer
Spotify
Bandcamp
Soundcloud

Pour toute information sur le groupe, n’hésitez pas à vous rendre sur sa page Facebook.

Texte de présentation:

« Let’s not talk about the past » est le quatrième album de the wedding soundtrack en dix ans, soit une moyenne somme toute raisonnable d’un album tous les 3,333333333 ans.

Du projet solo au quatuor, le groupe a grandi et propose une nouvelle collection de chansons variées entre folk, pop et rock.
Les amateurs retrouveront sur ce disque la force mélodique, l’ampleur des arrangements et la radicalité minimale des précédentes livraisons, l’écriture étant peut-être encore davantage resserrée sur cet album sans fioriture où toutes les chansons sont expédiées en moins de 3 minutes 30.
Ceux qui découvriront le groupe avec ce disque iront à la rencontre d’un groupe d’une grande sincérité, pas toujours présentable, soufflant le chaud et le froid nourrissant sa musique de toute la palette des sentiments humains. Sans autre concept que de chercher à produire les images sonores les plus à même de retranscrire les émotions qui nous traversent tous ; simplement de bonnes chansons.

Bonne écoute

ANOTHER RECORD

Liens Another Record : Site officiel /Facebook / Bandcamp / Twitter / Soundcloud / Youtube

Soutenez le prochain album de Misophone

Another Record prépare activement la sortie du prochain album de Misophone, qui s’intitulera « Lost at Sea » et dont vous pouvez d’ores et déjà écouter un morceau sur notre Bandcamp, ou Soundcloud.

Nous avons décidé cette fois-ci de faire appel à vous en amont de la sortie, pour nous aider à financer une belle version vinyle.
Nous vous invitons donc à procéder au pré-achat de l’album dès maintenant, ce qui vous permettra, en outre, de télécharger immédiatement les morceaux en version digitale, mais aussi de bénéficier de lots inédits (tee-shirts, poster dédicacé, anciennes sorties, peintures et dessins), spécialement conçus pour ce projet.

Voici donc le lien : PREVENTE pour soutenir le projet, géré avec nos amis de microcultures.

L’album sortira officiellement le 2 décembre prochain.

MISOPHONE

Les deux acolytes de Misophone, S. Herbert et M.A Welsh, ont un long passé de songwriters – jamais leurs muses ne semblent se détourner d’eux. Leur hyper activité n’a d’égale que la qualité de leur musique. C’est toujours avec autant de simplicité qu’ils composent des ritournelles au charme si particulier. Ce nouvel album Lost at Sea est une preuve supplémentaire de la créativité du duo qui traverse les époques et les imaginaires.

Merci d’avance pour le soutien

A bientôt,

Les news de juillet

Bonjour à tous,

Au programme ce mois-ci, Bajram Bili et Satellite Jockey, dont les albums sont toujours en vente sur notre page Shop, ou notre Bandcamp, et sur toutes les plateformes numériques.

BAJRAM BILI

Voici les premières chroniques de l’album « Sequenced Fog » de BAJRAM BILI.

« mélange de rigueur métronomique et de divagations méditatives, « Sequenced fog » évoque la conduite en zig-zag, pompette, sur une autoroute de mercure. Very good trip. 4/5 (Les inrockuptibles)

« depuis Turzi et Zombie Zombie, on n’avait pas entendu grand chose qui puisse rivaliser au rayon des hoquets métronomiques. » (Gonzaï)

« Quelque part entre la classe la plus planante de l’école synthétique allemande, le post-rock de trucker et les cornes de brumes de Boards of Canada, le garçon a ses marottes et ses fixations. » (The Drone)

« Voyage sonore, ce Sequenced Fog avance entre pop et electro, brouillant le champ auditif » ( Longueur d’ondes)

« Ce disque se révèle une pièce très romantique malgré le brouillard épais qui l’entoure. Elle séduit l’oreille, l’adoucit même et emmène le spirituel dans la contemplation. » (Sourdoreille)

« Adrien Gachet s’est lancé dans des compositions hautement narcotiques, laissant sa guitare électrique divaguer sur des nappes synthétiques pleines de loops et de blips. » (Autres directions)

« Comme un hypothétique croisement entre Boards of Canada et Neu!, « Sequenced Fog EP » distille une musique à la fois contemplative et rêche, souple et sinueuse et de laquelle on ne se détache pas si vite. » (Pop Revue express)

« Sur Sequenced Fog, on ne sait plus d’où vient ce fluide : d’une E-bow guitare, d’une reverbération qui ondule ou d’une électronique qui a le vague à l’âme. Après tout, on s’en fiche, c’est – au sens strict -merveilleux. » (Benzine)

Pour toute information sur l’artiste, n’hésitez pas à vous rendre sur l’une de ces pages:

Site officiel

Bandcamp

Facebook

Twitter

Soundcloud

 

SATELLITE JOCKEY

De son côté aussi, l’album « Stars » de SATELLITE JOCKEY n’est, lui-aussi, pas passé inaperçu.

« Satellite Jockey prend l’auditeur par la main et de titre en titre, lui fait traverser de multiples ambiances aussi surprenantes qu’attachantes. » (Magic)

« Pop et résolument dans le vent, Satellite Jockey maintient le cap de l’attraction terreste. » (Longueur d’ondes)

« A la fois poétique et psychédélique, teintée d’une part de noise, d’une autre de pop et d’une dernière d’electro, la musique du combo piloté par Rémi Richarme navigue à vue dans un océan pour le moins tourmenté » (Zicazine)

« Satellite Jockey propose une version transversale de l’indie rock : un shoegaze, un peu krautrock, un peu psyché, les Brestois combinent esprit pop et recherches formelles. » (Benzine)

« Un groupe breton prometteur dont l’éclectisme semble être vecteur de créativité. Grand bien leur fasse et à nous aussi. » (Froggy’s delight)

« Chaque morceau possède son style, son propre univers. Chez Satellite Jockey, le krautrock côtoie le shoegaze, le glam rock, le psyché, l’électro et l’indé pop. » (Foutraque)

Vous pouvez découvrir le clip du morceau « Your Black Cloud »: Image de prévisualisation YouTube

Pour les infos sur le groupe, c’est ici !

Site officiel

Bandcamp

Facebook

 

A bientôt,

ANOTHER RECORD

Nouvel Album pour Bajram Bili.

C’est demain, le 7 mai, que sort le dernier album de BAJRAM BILI, « Sequenced fog », plus d’un an après « You’re a ghost in a tipi ».

Au choix, trois formats : vinyle 12″ blanc,  CD-r ou version numérique.

Il est d’ores et déjà en vente dans notre boutique ou notre bandcamp et sera disponible dès demain sur toutes les plateformes de téléchargement ou de streaming.

Pour toute information sur l’artiste, n’hésitez pas à vous rendre sur l’une de ces pages:
Site officiel
Bandcamp Bajram Bili
Facebook Bajram Bili
Twitter Bajram Bili
Soundcloud Bajram Bili

BajramBiliSequencedFogx150px

 

Après de nombreuses années de son enfance consacrées au piano, Bajram Bili (aka Adrien Gachet) découvre le rock psyché, et surtout la musique électronique. Personnage assez insaisissable, grand timide, Bajram Bili est à classer dans la catégorie des « drogués » à l’isolement du studio… Au milieu de synthétiseurs et autre matériel vintage subtilement mélangés aux guitares et à la batterie, il façonne le son d’une manière très personnelle avec une grande méticulosité, travaillant beaucoup les effets, les intrusions noisy, sans jamais perdre de vue le côté mélodique de ses morceaux.

Pour ce qui est des influences, Bajram Bili n’hésite pas à revendiquer quelques noms, tels que Boards Of Canada, Peter « Sonic Boom » Kember, James Holden, Tim Hecker… Presque autant pour la démarche artistique que pour la musique en elle-même. Cela semble relever du grand écart et pourtant, son univers, y compris celui du live, nous paraît finalement bien résumé ainsi car, que ce soit en studio, en concert ou dj set, il se dégage toujours une atmosphère propre à créer un état de transe.

Sur You’re A Ghost In A Tipi (son 1er EP sorti sur Another Record en sept. 2011), l’artiste avait opté pour un travail sur la lenteur, les ambiances lointaines…
Le voici aujourd’hui de retour avec un nouvel EP intitulé Sequenced Fog sur lequel Bajram Bili affirme encore davantage son côté electronica, tout en explorant des influences krautrock et ambient dont on le sait proche. Il y livre une musique plus instrumentale et plus électronique que celle qu’il a pu produire par le passé, mais paradoxalement plus « chaude » dans son univers toujours aussi brumeux et abstrait. Bajram Bili a choisi de travailler des structures répétitives, hypnotiques, en continuant à faire la part belle aux bidouillages à tendance shoegaze-psyché qui étaient au centre de You’re A Ghost In A Tipi.
Tout en restant construit autour des ambiances, des nappes, Sequenced Fog pourra paraître plus « brut » et analogique que son prédécesseur. C’était en quelque sorte la règle de départ, à laquelle il ne fallait pas déroger lors des sessions studio. Le rendu sonore de Sequenced Fog se rapproche ainsi de ce que l’artiste offre à son public lors de ses prestations scéniques.

Sortie de Stars, nouvel album de Satellite Jockey

La nouvelle perle Another Record est disponible aujourd’hui sur la page shop et dès demain sur toutes les plateformes numériques !
Découvrez la musique des brestois sur notre bandcamp : http://anotherrecord.bandcamp.com/album/stars-2
Satellite Jockey

Bonne écoute !